Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Financement / Emprunt : taux de détention du crédit en baisse (...)

Financement / Emprunt : taux de détention du crédit en baisse (FBF)

D 25 janvier 2011     H 15:27     A     C 0 messages


L’Observatoire des crédits aux ménages indique que 49,5% des couples franàais disposaient d’un financement en 2010. Le taux de diffusion des crédits immobiliers est resté stable cette année cependant l’usage des crédits à la consommation reste en repli entraànant une nouvelle baisse du taux global de détention.

2Crédit à la consommation : en baisse de 1.6 point2

Le taux de détention du crédit à la consommation affiche un repli de 1.6 pt soit 30,1% en 2010. Une évolution qui s’explique par la grande prudence des franàais. Les emprunts des dépenses de loisirs et de vacances représentent notamment 13,8% de détention en 2010 contre 15,8% en 2009.

2Crédit immobilier : un taux de détention qui stable2

En ce qui concerne le crédit immobilier, 30,5% des ménages avaient un crédit immobilier en 2010 contre 30,8 % en 2009. Cette année, l’observatoire évoque une part d’accédants à la propriété la plus importantes de ces derniàres années soit 23,2%.

2Perception de la situation financiàre du ménage2

En 2010, les ménages détenant des crédits sont plus nombreux à se considérer " comme à l’aise ou à considérer que leur budget est suffisant " : 54,7 % en 2010, contre 50 % en 2008. Et la part de ceux qui estiment que leur situation s’est dégradée a baissé : 40,4% en 2010 contre 48,7% en 2008 et 43,3 % en 2009.

2Crédit : 2011, la prudence persiste chez les ménages2

Les ménages franàais sont moins nombreux à déclarer avoir l’intention de souscrire un crédit à la consommation dans les six prochains mois : 4,1 % en 2010 contre 4,4 % un an auparavant.

Il en est de même pour le crédit immobilier : 4,8 % de l’ensemble des ménages contre 5,6 % en 2009 envisagent d’y recourir dans les prochains mois. Il semble en effet que les ménages aient été tràs nombreux à réaliser leurs projets immobiliers par anticipation fin 2010, du fait de conditions de crédit attractives, mais aussi pour bénéficier de certains avantages fiscaux (crédits d’impôt, avantages liés au dispositif Scellier).

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message