Foot : abandon du projet immobilier associé au nouveau stade de Nantes

La maire de Nantes Johanna Rolland a annoncé vendredi l’abandon du projet immobilier associé à un nouveau stade pour le FC Nantes, affirmant également que le stade actuel de la Beaujoire ne serait pas détruit compte-tenu d’observations faites lors d’une consultation publique.

Publié le

Foot : abandon du projet immobilier associé au nouveau stade de Nantes

La maire socialiste s’est engagée à ce que la construction du nouveau stade soit possible, mais au lieu des quelque 21 hectares prévus dans le cadre du projet YelloPark lancé il y a un an, Nantes Métropole ne cédera qu’un terrain de 9 hectares pour le stade uniquement.

Ce stade qui devrait garder les caractéristiques annoncées jusqu’alors - 40.000 places pour une livraison prévue en 2022 - sera situé juste à côté du stade de la Beaujoire, inauguré en 1984 et ayant une capacité de 37.473 places, dont le projet YelloPark prévoyait la destruction.

Durant une consultation publique organisée en septembre et octobre, les habitants de Nantes ont toutefois exprimé leur « attachement affectif » à cet édifice, ainsi que des réticences vis-à-vis de la construction de 1.500 logements qui était envisagée, a rapporté Mme Rolland.

« La concertation ça compte, pour moi la concertation c’est important,c’est pas de la concertation pour de faux », a insisté Johanna Rolland, ajoutant qu’elle tiendrait son engagement de n’investir aucun argent public dans le nouveau stade.

Concernant le financement de ce stade, « les garanties financières et notamment bancaires qui ont été présentées sont particulièrement conséquentes », a assuré la maire, évoquant la hausse des droits TV de 65%.

La cession du terrain où doit être construit le nouveau stade sera soumise à un vote de Conseil métropolitain le 7 décembre.

A lire également