Crédit aux particuliers : un marché qui ne connaît pas la crise

Selon les chiffres publiés par la Banque de France ce jour, le marché des crédits auprès des particuliers est toujours aussi dynamique.

Publié le

Le crédit aux particuliers conserve son dynamisme

La hausse des encours de crédits aux particuliers se poursuit en août (+3,0 %, comme en juillet). Les crédits à l’habitat restent dynamiques (+3,0%, après 2,9%) tandis que l’encours de crédits de trésorerie stagne (-0,2 %, après +0,1 %).

Le taux d’intérêt moyen des crédits nouveaux à l’habitat baisse, tant pour les crédits à long terme à taux fixe (2,90 %, après 2,96 %) que pour les crédits à court terme ou à taux variable (2,63 %, après 2,67 %) ; il augmente pour les crédits à la consommation (5,41 %, après 5,32 %) et les découverts (7,69 %, après 7,44%). La production de crédits nouveaux (cvs) est inchangée pour les crédits à la consommation à 3,8 milliards d’euros ; elle augmente légèrement pour les crédits à l’habitat (9,3 milliards d’euros, après 9 milliards d’euros en juillet).

Source Banque de France. Variation encours de crédits à l'habitat

A lire également